AlterMassage

Mal de dos, comment ça marche ?

Qu’est-ce qu’une lombalgie ?

La lombalgie est le terme médicale pour ce que l’on appelle communément le mal de dos. Elle concerne en moyenne 40 à 70% de la population, qui y sera exposée au moins une fois dans sa vie.

Définition
Littéralement « algie » signifie douleur et « lomb » désigne les vertèbres.
Une lombalgie est un état douloureux du rachis lombaire. Elle peut être chronique ou aiguë, on parle alors de lumbago.

Les principaux symptômes d’une lombalgie
• Douleur en bas du dos
• Douleur qui peut descendre vers une fesse, le long d’une cuisse
• Douleur brutal suite à un effort
• Douleur qui augmente lors de certains mouvements
• Douleur qui peut perdurer quelques jours voire des années

Si vous reconnaissez vos propres douleurs dans cette description de symptômes, consultez votre médecin traitant pour avoir un diagnostic et un traitement adapté.

Connaître l’anatomie du dos pour situer sa douleur


La colonne vertébrale, appelée aussi rachis, comprend 32 vertèbres, divisées en 5 groupes ainsi que des disques intervertébraux entre chaque vertèbres.

Les vertèbres qui composent la colonne
Les 7 premières sont les vertèbres cervicales ou rachis cervical. Elles sont situées au niveau du cou. En partant de la plus haute, près de la tête, la 1ère s’appelle C1 et la dernière C7.
Les 12 suivantes sont les vertèbres thoraciques (anciennement dorsales). Elles sont situées au niveau du thorax. Les côtes de notre cage thoracique y sont articulées de part et d’autre. En partant de la plus haute, la première s’appelle T1 et ainsi de suite jusqu’à T12.

Les 5 suivantes sont les vertèbres lombaires ou rachis lombaire. C’est la zone située entre le thorax et le bassin. Elles sont nommées de L1 à L5.
Les vertèbres lombaires sont les plus volumineuses. Elles soutiennent toutes la colonne vertébrale, la ceinture scapulaire (clavicules, omoplates et bras) et la tête.
Flexions, torsions, rotations… Ce sont elles qui supportent la plupart des contraintes posturales au repos et pendant les mouvements.
Les lombaires s’appuient sur le bassin et plus précisément sur le sacrum.

Les 5 suivantes sont des vertèbres soudées. Ce sont les vertèbres sacrées. Elles sont nommées S1 à S5 et sont situées au niveau du bassin.

Les 3 dernières sont également soudées et forment le coccyx. C’est la fin de la colonne vertébrale.

Le disque intervertébral
C’est un petit coussin gélatineux moelleux. Il y en a un entre chacune de nos vertèbres. A l’intérieur de ce disque gélatineux se trouve une bille fibreuse qui maintient la structure vertébrale et facilite tous les mouvements du rachis.
Lorsque ce disque est détérioré, écraser, on parle de hernie discale.


Remarque
Le dos respecte les courbures naturelles de chaque partie du rachis qui lui sont propres.



Apprendre les bonnes postures, adapter ses gestes, c’est apprendre à protéger ses disques intervertébraux et à garder un dos en bon état le plus longtemps possible.



Pourquoi j’ai mal au dos ?

La douleur est une conséquence, le signal d’un dysfonctionnement à corriger
Le mal de dos est un signe d’alarme qu’il est important d’écouter. Il est temps de changer, de revoir son ergonomie, d’adapter ses mouvements, d’apprendre à prévenir les lombalgies grâce à des postures plus adaptées.


Quelle est l’origine de la lombalgie ?

• Mécaniques : liées à l’usure, au traumatisme ou à l’écrasement des vertèbres ou des disques intervertébraux, aux modifications, déformations ou fissures
• Inflammatoires : les tissus réagissent à l’agression
• Neurologiques : une racine nerveuse peut être compressée, pincé.
Le plus souvent il s’agit du nerf sciatique, on parle de sciatalgie. Si c’est le nerf crural, on parle de cruralgie.


Quelle est la cause de la lombalgie ?

Les causes sont nombreuses, la lombalgie peut résulter de traumatismes mécanique, d’une dégénérescence lié au vieillissement, de facteurs environnementaux favorisant la dégénérescence : les vibrations, le port de charges répété, etc.



Comment prévenir le mal de dos ?

Conseils de prévention des lombalgies

Bien d’asseoir
Plier les jambes et non le dos pour se baisser
Garder une charge lourde très proche du corps
Maintenir le dos toujours droit
Garder les pieds bien écartés pour plus stabilité
Faire des paliers si besoin : mettre la charge d’abord à mis hauteur, puis montée la charge à la hauteur définitive
Se mettre toujours face à la charge
Éviter absolument les torsions / rotations avec une charge
Utiliser tous les outils mis disposition, même si cela prend plus de temps : chariot, lève personne, treuille…
Adapter les mouvements à l’effort
Adapter le poste de travail si besoin
Faire de la rééducation posturale
Changer sa literie
Garder une activité physique régulière pour tonifier les muscles et les détendre




Pour aller plus loin : atelier TMS